archive

Archives Mensuelles: décembre 2011

YX2A0107

La médiocrité est le plus violent des fléaux, c’est une déchéance molle et invisible, un fardeau immense et impalpable. Une horreur indicible, une misère incalculable.

L’échec, la marginalité, l’inadaptation sont, à côté ce fléau, plus doux. Car ce malheur a le talent d’avoir du charme.

Je ne parle pas d’argent, je ne parle pas de condition sociale, je parle d’hommes, je parle d’individus, faits de chair et de sang, qui pensent, qui sentent, qui respirent et transpirent, l’amour, et la haine.

Read More