La question de l’extension de la déchéance de nationalité et de son inscription dans la constitution est complexe. Contrairement à façon dont elle est posée dans le débat public où c’est une impasse. C’est en réalité deux impasses en miroir qui s’observent pleines de certitudes, prisonnières de leur aveuglement. L’ensemble au dessus d’un volcan, d’un terrorisme menaçant et d’un FN beaucoup trop puissant.
Je me demandais pourquoi je n’arrivais à rallier aucune de ces impasses, et après de nombreux et longs débats, il m’est apparu que la question était maltraitée.

Read More

De quoi avons nous besoin en Europe ?

Est ce de l’austérité  technocratique toute puissante, esclave du capitalisme le plus odieux ? Mais quel est ce pouvoir politique, Prince d’Europe, impuissant et soumis, les mains liées pour faire le bien et qui n’existe plus que par la morgue qu’il impose à son peuple ?

Je comprends qu’ils méprisent le courage, la démocratie et la liberté. Quand on a un lourd collier, un mauvais maître, un attachement excessif à la pâtée et beaucoup d’orgueil, on supporte assez mal celui qui ronge la corde de l’asservissement et qui se risque à être libre.

L’exemplarité, c’est Tsipras, c’est le courage, ou Varoufakis ;  c’est tout simplement prendre le risque du combat. Cette évidence que l’on a oublié dans la grande gauche du renoncement qui nous étouffe. La gauche fatiguée du glissement politique général à droite. Est-ce bien cela le progrès ? Ce glissement qui pour la gauche prend le nom de « crédibilité », ce mal qui nous empêche d’être nous même, cet impératif qui masque un simple électoralisme à court terme. Cette petite vision du monde, pour de petites idées sous assistance respiratoire, au service d’une humanité zombie.

Read More

YX2A8796

 

Je ne suis personne, une âme qui saigne, anonyme, dans la foule d’un peuple debout. Cet immense peuple français qui a ému le monde, peuple blessé mais solidaire. Fragile, il s’est levé comme nous n’imaginions pas qu’il fusse encore capable de se lever, pour ses valeurs, pour la République.

 

 

Read More

Image

La prostitution est un vice. La société morale, ou plus exactement la police des mœurs a décrété que la sexualité tarifée devait être abolie comme on abolit l’esclavage ou la peine de mort. Mais qui sont ces contempteurs du corps pour juger de ma liberté d’user du mien comme je le souhaite ? Et qui sont-ils pour juger l’homme qui achète mes services sexuels quand j’y consens ?
Et puisque certains se targuent de ne pas condamner la prostitution par jugement moral mais semblent se faire des prescripteurs de vérité et de bon sens par l’incarnation du rationalisme, observons le feu d’artifice d’imbécilités qui s’affrontent dans ce débat où se vautrent des visions idéologiques grotesques qui fermentent dans une boue médiatique au parfum de fumier.

Read More

marianne-le-symbole-de-la-republique-francaise

Attendre un peu, quand on a mal, qu’on ne sait pas tout, qu’on se prend une claque et que quelque chose s’embrase, que tout le monde y va de son commentaire. Les tripes nouées par un évènement tragique, comme si cela ne suffisait pas, lire et entendre les pires conneries en réaction, ça fait vomir deux fois. Merci internet, merci la modernité, merci la connerie populaire bien démocratisée.
J’aurais voulu du silence, de la décence, bref, tout ce qui va avec le respect quand il arrive quelque chose comme ça. Un jeune garçon est mort.

Read More

970946_10152850386820576_264020153_nLa Havane, ou ailleurs.
Pornographia, c’est la peinture des putains, à travers la crasse et la poésie des fulgurances, la beauté et le désir. Les pages sont souillées par des sensations, elles suintent le foutre et le soleil écrasant. Le style minutieux arrache le lecteur à son réel, et fasciné par la ville et les fragments humains qui la jonchent, le lecteur poursuit une quête entre attraction irrépressible et répulsion insoutenable.

Read More